Se faire connaitre

Comment optimiser le contenu de votre blog sur les moteurs de recherche ?

Est-ce qu’avoir un blog aide avec le SEO ?

Le blogging aide à améliorer la qualité du référencement SEO (Search Engine Optimisation) en positionnant votre site Web comme une réponse pertinente aux questions de vos clients. Les articles de blog qui utilisent spécifiquement une variété de tactiques de référencement peuvent vous donner plus d’opportunités de classement dans les moteurs de recherche et inciter les clients à visiter votre site.

L’optimisation des moteurs de recherche est incroyablement importante pour les spécialistes du marketing. Lorsque vous optimisez vos pages Web – y compris les articles de votre blog – vous rendez votre site Web plus visible aux personnes qui entrent des mots-clés associés à votre produit ou service via des moteurs de recherche comme Google.

Mais les mises à jour abondantes des algorithmes de Google rendent cela délicat. Et les meilleures pratiques SEO d’aujourd’hui sont tout au sujet de la pertinence et de l’intention. Continuez à lire. Je vais m’expliquer.

Comment savez-vous ce qui est important et ce qui ne l’est pas ? Quelles sont les tactiques actuelles de classement des blogs, et qu’est-ce qui est considéré comme « old-school » ? Comment diable pouvez-vous tout garder en ordre ?

La confusion est un problème courant auquel sont confrontés les spécialistes du marketing de contenu numérique – et je veux vous aider. Dans cet article, je vous expliquerais comment optimiser les articles de votre blog pour les mots-clés qui vous tiennent à cœur, ainsi que quelques autres tactiques d’optimisation que vous devriez garder à l’esprit.

10 conseils SEO pour optimiser le contenu de votre blog sur les moteurs de recherche

1. Concentrez-vous sur 1 à 2 mots-clés de longue traine qui correspondent à l’intention de votre lecteur idéal

Optimiser les articles de votre blog pour les mots-clés ne consiste pas à incorporer autant de mots-clés que possible dans vos articles. De nos jours, cela nuit en fait à votre référencement parce que les moteurs de recherche considèrent ce bourrage de mots-clés (c’est-à-dire, mettre des mots-clés autant que possible dans le seul but d’espérer un meilleur classement dans la recherche organique) de façon négative.

Ce n’est pas non plus une bonne expérience pour le lecteur – un facteur de classement que les moteurs de recherche priorisent maintenant pour s’assurer que vous répondez à l’intention de vos visiteurs. Par conséquent, vous devriez utiliser des mots-clés dans votre contenu d’une manière qui ne semble pas artificielle ou forcée.

Une bonne règle de base est de se concentrer sur un ou deux mots-clés de longue traine par article de blog. Bien que vous puissiez utiliser plus d’un mot-clé dans un seul message, gardez l’objectif du message assez étroit pour vous permettre de passer du temps à optimiser pour seulement un ou deux mots-clés.

Pourquoi des mots-clés de longue traine ? Ces mots-clés plus longs, souvent basés sur des questions, gardent votre message concentré sur les objectifs spécifiques de votre public. Les visiteurs du site Web qui recherchent des termes à longue traine sont plus susceptibles de lire l’article en entier et de vous demander ensuite plus d’informations. En d’autres termes, vous générerez le bon type de trafic : les visiteurs qui convertissent.

2. Incluez ces mots-clés dans des parties spécifiques de votre message

Maintenant que vous avez un ou deux mots-clés, il est temps de les intégrer dans votre blog. Quelles sont les meilleures parties de vos articles pour inclure ces termes afin que vous obteniez un classement élevé dans les résultats de recherche ?

Il y a quatre endroits essentiels où vous devriez essayer d’inclure vos mots-clés :

  • la balise title,
  • les en-têtes et corps,
  • l’URL,
  • et la meta description.

Le titre

Le titre de votre billet de blogue sera la première étape d’un moteur de recherche et d’un lecteur pour déterminer la pertinence de votre contenu, il est donc essentiel d’inclure un mot clé ici. Google appelle cela la « balise title » dans un résultat de recherche.

Assurez-vous d’inclure votre mot-clé dans les 60 premiers caractères de votre titre, ce qui correspond exactement à l’endroit où Google cherche les titres dans les résultats des moteurs de recherche (SERP Search Engine Result Page). Techniquement, Google mesure la largeur des pixels, et non le nombre de caractères, et il a récemment augmenté la largeur des pixels pour les résultats de recherche organique d’environ 500 pixels à 600 pixels, ce qui se traduit par environ 60 caractères.

Balise de titre longue ? Lorsque vous avez un long titre, c’est une bonne idée d’obtenir votre mot-clé au début, car il pourrait être coupé dans les SERPs vers la fin, ce qui peut avoir un impact sur la pertinence perçue de votre message.

En-têtes et corps

Mentionnez votre mot-clé à une cadence normale dans tout le corps de votre message et dans les en-têtes. Cela signifie inclure vos mots-clés dans votre article, mais seulement d’une manière naturelle et conviviale. N’allez pas trop loin au risque d’être pénalisé pour le bourrage de mots-clés. Avant de commencer à écrire un nouveau billet de blog, vous réfléchirez probablement à la façon d’incorporer vos mots-clés dans votre billet. C’est une bonne idée, mais ce ne devrait pas être votre seul objectif, ni même votre objectif principal.

Chaque fois que vous créez du contenu, vous devez vous concentrer sur ce qui compte pour votre auditoire, et non sur le nombre de fois où vous pouvez inclure un mot clé ou une expression de mot clé dans ce contenu. Concentrez-vous sur le fait d’être serviable et de répondre à toutes les questions que votre client aurait pu vous poser pour arriver sur votre post. Faites cela, et vous vous trouverez naturellement optimisé pour les mots-clés importants.

URL

Les moteurs de recherche se tournent également vers votre URL pour savoir de quoi vous parlez, et c’est l’une des premières choses qu’ils vont parcourir sur une page. Vous avez une énorme opportunité d’optimiser vos URLs sur chaque message que vous publiez, car chaque message a sur sa propre URL unique – assurez-vous donc d’y inclure vos mots clés.

Meta Description

Plus loin dans ce billet, nous nous pencherons sur les métadescriptions. Votre méta-description est destinée à donner aux moteurs de recherche et aux lecteurs des informations sur le contenu de votre billet de blog – assurez-vous donc d’utiliser votre mot clé de longue traine afin que Google et votre public soient au clairs sur le contenu de votre billet.

En même temps, gardez à l’esprit que la copie a beaucoup d’importance pour les taux de clics, car elle satisfait l’intention de certains lecteurs. Plus c’est engageant, mieux c’est.

3. Assurez-vous que votre blog soit mobile

Saviez-vous que de plus de gens utilisent un moteur de recherche à partir de leur téléphone mobile que d’un ordinateur ?

Et pour toutes les requêtes de recherche effectuées sur mobile, Google affiche d’abord les résultats responsive pour les mobiles. Il s’agit là d’un autre exemple de la préférence de Google pour les sites Web responsives pour les mobiles – ce qui est vrai depuis que la société a mis à jour son algorithme Penguin en avril 2015.

Alors, comment rendre votre blog mobile responsive ? En utilisant un « design réactif ». Les sites Web qui réagissent au mobile permettent aux pages de blog d’avoir une seule URL au lieu de deux – une pour le bureau et une pour le mobile, respectivement. Cela aide le référencement de votre message car les liens entrants qui reviennent sur votre site ne seront pas divisés entre les URLs séparées.

Par conséquent, vous centralisez la puissance de référencement que vous gagnez grâce à ces liens, ce qui aide Google à reconnaître plus facilement la valeur de votre message et à le classer en conséquence.

4. Optimisez la méta description, et utilisez tout l’espace

Pour mémoire, une méta-description est le texte supplémentaire qui apparaît dans les RSR et qui permet aux lecteurs de savoir de quoi il s’agit. La méta-description fournit aux chercheurs les informations dont ils ont besoin pour déterminer si votre contenu correspond ou non à ce qu’ils recherchent, et les aide en fin de compte à décider s’ils vont cliquer ou non.

La longueur maximale de cette méta-description est plus grande qu’elle ne l’était auparavant – maintenant environ 300 caractères – ce qui suggère qu’elle veut donner aux lecteurs un meilleur aperçu de ce que chaque résultat va leur donner.

Ainsi, en plus d’être conviviale (convaincante et pertinente), votre méta-description devrait inclure le mot-clé à longue traine pour lequel vous essayez de classer.

Note : De nos jours, il n’est pas garanti que votre méta-description soit toujours incluse dans les SERPs comme elle l’était auparavant. Google tire d’autres parties de votre billet de blog qui inclut les mots clés recherchés, probablement pour donner aux chercheurs un contexte optimal sur la façon dont le résultat correspond à leur requête spécifique.

Bien qu’il n’y ait pas grand-chose que vous puissiez faire pour influencer le contenu du texte, vous devriez continuer à optimiser ces métadonnées, ainsi que votre message, afin que les moteurs de recherche affichent le meilleur contenu de l’article. En créant un contenu facile à lire avec une inclusion naturelle de mots-clés, vous faciliterez la tâche de Google pour prouver la pertinence de votre message dans les SERPs pour vous.

5. Optimisez le texte alt de vos images

Les messages du blog ne doivent pas seulement contenir du texte – vous devez également inclure des images qui aident à expliquer votre contenu. Mais les moteurs de recherche ne se contentent pas de chercher des images. Ils recherchent plutôt des images avec du texte alternatif.

Parce que les moteurs de recherche ne peuvent pas  » voir  » les images de la même façon que les humains, le texte alt d’une image leur indique de quoi il s’agit, ce qui, en fin de compte, aide à classer ces images dans les résultats Google Images. Le texte alternatif améliore également l’expérience de l’utilisateur, car il s’affiche à l’intérieur du conteneur d’images lorsqu’une image ne peut être trouvée ou affichée, et peut améliorer l’accessibilité pour les personnes malvoyantes qui utilisent des lecteurs d’écran.

Techniquement, le texte alt est un attribut qui peut être ajouté à une balise image en HTML. Voici à quoi pourrait ressembler une étiquette d’image complète (caractères gras ajoutés pour mettre l’accent) :

<img class= »wt-blog__normal-image » src= »image.jpg » alt= »image-description » title= »image tooltip »> > image tooltip

L’ajout de mots-clés à votre texte alt peut sembler mineur – et cela n’aura pas autant d’impact sur votre classement de recherche que d’autres choses sur cette liste. Mais cela vaut la minute supplémentaire qu’il faut pour changer le nom de « IMG23940 » à quelque chose de précis et descriptif, comme « chiots jouant dans un panier ».

6. N’utilisez pas trop d’étiquettes de sujets similaires

Les balises thématiques peuvent aider à organiser le contenu de votre blog, mais si vous en abusez, elles peuvent en fait être nuisibles. Si vous avez trop de balises similaires, vous risquez d’être pénalisé par les moteurs de recherche pour avoir dupliqué du contenu.

Pensez-y de cette façon : lorsque vous créez une balise topic, vous créez également une nouvelle page de site où le contenu de ces balises topic apparaîtra. Si vous utilisez trop de balises similaires pour le même contenu, il apparaît alors aux moteurs de recherche comme si vous affichiez le contenu plusieurs fois sur votre site Web. Par exemple, les balises de sujet comme « blogging », « blog » et « blog posts » sont trop similaires pour être utilisées sur le même post.

Si vous craignez que les articles de votre blog actuel aient trop de balises similaires, prenez un peu de temps dans un avenir proche pour les clarifier. Choisissez environ 15-25 balises de sujet que vous pensez être importantes pour votre blog et qui ne sont pas trop similaires les unes aux autres, puis ne balisez vos messages qu’avec ces mots-clés. De cette façon, vous n’aurez pas à vous soucier du duplicate content.

7. Utilisez des structures d’URL qui aident vos visiteurs

La structure URL de vos pages Web (qui sont différentes des URL spécifiques de vos articles) devrait permettre à vos visiteurs de comprendre facilement la structure de votre site Web et le contenu qu’ils vont voir. Les moteurs de recherche privilégient les URL de pages Web qui facilitent la compréhension du contenu de la page pour eux et pour les visiteurs du site Web.

La structure URL agit comme un système de catégorisation pour les lecteurs, leur permettant de savoir où ils se trouvent sur le site Web et comment accéder aux nouvelles pages du site. Les moteurs de recherche l’apprécient, car il leur permet d’identifier plus facilement les informations auxquelles les chercheurs auront accès sur les différentes parties de votre blog ou de votre site Web.

8. Lien interne si possible

Les liens entrants vers votre contenu aident à montrer aux moteurs de recherche la validité ou la pertinence de votre contenu. Il en va de même pour les liens internes vers d’autres pages de votre site Web. Si vous avez écrit sur un sujet qui est mentionné dans votre billet de blog sur un autre billet de blog, un livre électronique ou une page Web, c’est une meilleure pratique de faire un lien vers cette page.

Vous avez peut-être remarqué que j’ai fait cela de temps en temps tout au long de ce billet de blog quand je pense que c’est utile pour nos lecteurs. Non seulement les liens internes vous aideront à garder les visiteurs sur votre site Web, mais ils vous permettront également d’accéder à d’autres pages pertinentes et faisant autorité sur les moteurs de recherche.

9. Utilisez la console de recherche Google

La console de recherche gratuite de Google contient une section appelée Rapport d’analyse de recherche. Ce rapport vous aide à analyser les clics de Google Search, et il est utile pour déterminer quels mots-clés les gens utilisent pour trouver le contenu de votre blog.

Beaucoup de spécialistes du marketing de contenu ont du mal à optimiser leurs articles de blog pour la recherche. La vérité, c’est que les billets de votre blog ne commenceront pas à être classés immédiatement. Il faut du temps pour établir l’autorité de vos articles. Mais lorsque vous publiez fréquemment des articles de blog et que vous les optimisez constamment pour la recherche tout en conservant une expérience de lecture basée sur l’intention, vous en récolterez les fruits sous la forme de trafic et de prospects à long terme.

10. Utilisez des groupes de sujets

Avec la façon dont la plupart des blogs sont actuellement structurés, les blogueurs et les référencement ont travailler pour créer des billets de blog individuels qui se classent pour des mots-clés spécifiques. Le résultat est désorganisé et il est difficile pour l’utilisateur de trouver l’information exacte dont il a besoin. Il en résulte également que vos propres URLs sont en concurrence les unes avec les autres dans les classements des moteurs de recherche lorsque vous produisez plusieurs articles de blog sur des sujets similaires.

Maintenant, afin de classer dans la recherche et de mieux répondre aux nouveaux types de requêtes que les chercheurs soumettent, la solution est d’utiliser le modèle de cluster thématique : choisissez les sujets généraux pour lesquels vous voulez classer, puis créez du contenu basé sur des mots-clés spécifiques liés à ce sujet qui sont tous liés les uns aux autres, pour créer une autorité plus large dans les moteurs de recherche.

En utilisant ce modèle, vous avez des sujets spécifiques entourés par des articles de blog liés au sujet, connectés à d’autres URLs dans le cluster via des hyperliens.
Ce modèle utilise l’architecture du site pour organiser et lier les URLs ensemble pour aider plus de pages sur le classement de votre site dans Google – et pour aider les chercheurs à trouver plus facilement les informations sur votre site. Cette architecture se compose de trois éléments : le contenu des piliers, le contenu des grappes et les hyperliens.
Nous ne nous attendons pas à ce que vous incorporiez chacune de ces meilleures pratiques SEO dans votre stratégie de contenu immédiatement. Mais au fur et à mesure que votre site Web grandit, vos objectifs sur les moteurs de recherche devraient en faire autant. Ensuite, vous serez en mesure de faire de la construction de liens vers d’autres sites Web pour faire un lien vers votre blog !

Une fois que vous aurez identifié les objectifs et l’intention de vos lecteurs idéaux, vous serez sur la bonne voie pour livrer un contenu organique qui est toujours pertinent pour eux.

J’espère que 10 trucs pour améliorer votre classement dans Google vous ont aidé. Si vous avez des questions, laissez un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s